RATIONALISATION DES DÉPENSES D’ELECTRICITÉ : Une économie de près de 5 milliards réalisée avec l’AEME

Dans le contexte de rationalisation des ressources publiques, l’Agence pour l’Économie et la Maîtrise de l’Énergie (AEME) s’inscrit dans le sillage de la volonté exprimée par Son Excellence Monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal. Au cours des Comités Régionaux de Développement (CRD) organisés à Saint-Louis et Louga, les 12 et 13 décembre 2019, le Directeur Général de l’AEME, Saer DIOP a révélé que grâce au Programme d’Analyse, de Suivi et de Réduction des Dépenses d’Électricité du secteur public (SARDEL), l’État du Sénégal a eu des gains avoisinant 5 milliards de FCFA pour un investissement de 120 millions de FCFA.

 «L’électricité est encore une denrée rare au Sénégal et les Sénégalais ne doivent pas se permettre de gaspiller cette énergie, tout en adoptant l’efficacité énergétique qui permettra d’économiser 30 à 40% afin de ne pas sentir cette augmentation du coût des factures d’électricité», a noté M. Diop.

Les CRD de Saint-Louis et de Louga ont vu la participation des autorités administratives et chefs de services mais aussi de Mabrouk SGHAIER, Responsable du volet «Efficacité Énergétique du PED/GIZ», partenaire de l’AEME dans l’organisation des deux acticités.

Dans son intervention, le DG de l’AEME, Saer DIOP, a rappelé que le président Macky Sall a retenu la maîtrise de l’énergie comme un moyen d’alléger la facture énergétique de notre pays et de rendre notre système énergétique plus performant. De même, l’une des ambitions du PSE, est de fournir une électricité en qualité suffisante, fiable et abordable pour les populations.

Ainsi, en 2018, rien que sur la modification des puissances souscrites, l’AEME a fait économiser à l’État, 1 milliard 41 millions de francs CFA. Et sur les trois dernières années, les économies d’énergie cumulent à près de 5 milliards de francs CFA.  Ces économies permettront sans doute de financer des projets d’efficacité énergétique, des programmes sociaux et des projets de développement économique pour améliorer le bien-être des populations.

Selon le DG Saer DIOP, de manière générale, il s’agit de contribuer à la rationalisation des dépenses publiques, qui est une priorité des plus hautes autorités de l’État, que le ministre du Pétrole et des Énergies, Monsieur Mouhamadou Makhtar Cissé, a rappelée, le 4 décembre 2019, au cours du Conseil des Ministres.

Parallèlement, la démarche de réduction des factures publiques ne saurait être un succès, si les ménages ne suivent pas la même dynamique. Saer DIOP a fait surtout allusion à la mise en place des Points d’Information Territorialisés, qui donne une idée précise de l’ambition de l’AEME de se déployer dans toutes les régions.

Articles similaires

Leave a Comment